Placement
Actus

Les bonnes performances de la pierre papier en 2016

par La rédaction - le 23/03/2017

Avec une collecte record de 5,562 milliards d’euros en 2016, les SCPI continuent d’offrir de bons rendements, même en deçà de 5 %, comparativement aux placements à capital garanti.

Les SCPI sont des véhicules d’investissement en immobilier tertiaire : bureaux, commerce, entrepôts, hôtellerie, murs de santé. Plutôt que d’acquérir le bien en direct, l’investisseur achète des parts de société (la société civile de placement immobilier) qui procède aux acquisitions. Ce mode d’investissement présente de nombreux avantages. Comme en direct, il procure aux détenteurs de parts des revenus réguliers tirés des loyers des biens. Mais contrairement à une détention en direct, il dégage l’investisseur de toutes les contraintes de gestion attachées à la propriété : louer, gérer, entretenir, etc…

Une prime de risque favorable

Enfin, ou surtout, les SCPI affichent d’excellents rendements : 4,63% en 2016, selon les données de l’Aspim. Dans le contexte actuel de baisse des performances des placements à capital garanti, notamment celle des fonds euros de l’assurance vie, les SCPI gagnent en attractivité. Le rendement des SCPI Bureaux est de 4,56 % et celui des SCPI spécialisées (santé, développement durable, l’hébergement, etc) de 5,07 %.

Selon l’Institut de l’épargne immobilière et foncière, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) de rendement ont récolté l’an passé 5,562 milliards d’euros, soit un nouveau record puisque la collecte de 2015 s’élevait à 4,275 milliards d’euros (+ 30 %). Cette dynamique sans précédent dans l’historique de ce fonds d’épargne immobilière est avant tout liée aux SCPI Bureaux dont la collecte s’est montée à 3,13 milliards d’euros à elles seules. Quant aux SCPI spécialisées, elles ont plus que doublé leur collecte nette par rapport à 2015, avec un total de 583 millions d’euros.

Les perspectives 2017

Selon les spécialistes, les SCPI pourraient rapporter entre 4,40 et 4,50% en 2017. Les rendements s’érodent légèrement chaque année. En effet, en 2015, elle s’élevait à 5,08% en 2014, et 4,85% en 2015. En cause la hausse des prix de l’immobilier et leur grand succès commercial, qui resserre le rendement.

 

La rédaction

Voir tous ses articles

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part d'Air Finance One et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte